Tableau des options de traitement pour psoriasis

Médicaments topiques

Son mode d'action

Corticostéroïdes

Amcinonide (Cyclocort® et génériques), dipropionate de bétaméthasone (Diprosone®, Diprolene®, et génériques), valérate de bétaméthasone (Betaderm®, Valisone®, et génériques), propionate de clobétasol (Dermovate® et génériques), desoximétasone (Topicort® et génériques), hydrocortisone (Emo Cort® et génériques) et prednicarbate (Dermatop®)

Diminuent l'inflammation, la rougeur et les démangeaisons en modifiant les processus cellulaires et autres composantes du système immunitaire.

Dérivés de la vitamine A

Tazarotène (Tazorac®)

Ralentissent la croissance des cellules cutanées et réduisent l'inflammation.

Dérivés de la vitamine D

Calcipotriol (Dovonex®), calcitriol (Silkis®), calcipotriol avec bétaméthasone (Dovobet®)

Contrôlent la croissance anormale des cellules, afin d'aider à aplanir les lésions et à réduire les squames.

Dérivés de l'anthracène

Anthralin

Ralentissent la croissance des cellules cutanées qui causent les lésions psoriasiques et réduisent l'inflammation.

Acide salicylique

Acide salicylique avec goudron (Targel SA®, acide salicylique avec corticostéoïde (Diprosalic®)

Détache les couches externes de peau pour adoucir et éliminer les squames du psoriasis.

Produits à base de goudron

Targel®

Ralentit la croissance des cellules cutanées et réduit l'inflammation, les démangeaisons et la desquamation.

Sa posologie

Corticostéroïdes

Amcinonide (Cyclocort® et génériques), dipropionate de bétaméthasone (Diprosone®, Diprolene®, et génériques), valérate de bétaméthasone (Betaderm®, Valisone®, et génériques), propionate de clobétasol (Dermovate® et génériques), desoximétasone (Topicort® et génériques), hydrocortisone (Emo Cort® et génériques) et prednicarbate (Dermatop®)

Appliquer sur les lésions psoriasiques une ou deux fois par jour.

Les stéroïdes moins puissants sont utilisés sur les régions où la peau est mince ou sensible (visage, plis cutanés, aine, seins).

Les stéroïdes plus puissants sont utilisés sur la peau plus épaisse pendant de courtes périodes (paumes des mains, plantes des pieds).

Dérivés de la vitamine A

Tazarotène (Tazorac®)

Appliquer une fois par jour aux zones touchées, sauf sur les zones sensibles (visage, plis de la peau, aine, seins).

Dérivés de la vitamine D

Calcipotriol (Dovonex®), calcitriol (Silkis®), calcipotriol avec bétaméthasone (Dovobet®)

Appliquer deux fois par jour aux zones touchées si ces produits sont utilisés seuls. Éviter les zones sensibles (visage, plis de la peau)

Appliquer une fois par jour à une heure différente de la journée si ces produits sont utilisés avec un stéroïde topique.

Dovobet® : Appliquer une fois par jour aux zones touchées.

Éviter les zones sensibles (visage, plis de la peau)

Dérivés de l'anthracène

Anthralin

Appliquer une fois par jour. Éviter les zones sensibles (plis de la peau, aine).

Acide salicylique

Acide salicylique avec goudron (Targel SA®, acide salicylique avec corticostéoïde (Diprosalic®)

Appliquer une ou deux fois par jour sur le corps, ou une à deux fois par semaine sur le cuir chevelu.

Produits à base de goudron

Targel®

Appliquer une fois par jour à la zone touchée, sauf les plis de la peau.

Réactions indésirables possibles

Corticostéroïdes

Amcinonide (Cyclocort® et génériques), dipropionate de bétaméthasone (Diprosone®, Diprolene®, et génériques), valérate de bétaméthasone (Betaderm®, Valisone®, et génériques), propionate de clobétasol (Dermovate® et génériques), desoximétasone (Topicort® et génériques), hydrocortisone (Emo Cort® et génériques) et prednicarbate (Dermatop®)

  • Rougeur, sécheresse, irritation, démangeaisons, sensation de brûlure, amincissement de la peau, ecchymoses, dilatation des vaisseaux sanguins près de la surface de la peau, changements de la pigmentation, excès de développement de polis, infections cutanées et vergetures
  • Si vous appliquez des corticostéroïdes topiques sur le visage, une rosacée (une maladie inflammatoire de la peau) ou de petites bosses rouges autour de la bouche pourraient apparaître

Dérivés de la vitamine A

Tazarotène (Tazorac®)

  • Démangeaisons, rougeur, sensation de brûlure, éruption cutanée, irritation de la peau, douleur ou douleur cuisante; aggravation du psoriasis, peau qui pèle, peau sèche, œdème de la peau
  • Sensibilité accrue au soleil

Dérivés de la vitamine D

Calcipotriol (Dovonex®), calcitriol (Silkis®), calcipotriol avec bétaméthasone (Dovobet®)

  • Irritation ou inconfort, et démangeaisons cutanées
  • Risque accru d'infection cutanée
  • Les produits d'association pourraient entraîner à la fois des effets secondaires associés à la vitamine D et aux corticostéroïdes topiques

Dérivés de l'anthracène

Anthralin

  • Irritation cutanée, particulièrement de la peau normale autour des lésions
  • Ces produits peuvent aussi tacher les cheveux, la peau, les vêtements et les draps. Les taches sur les cheveux et la peau finissent par disparaître

Acide salicylique

Acide salicylique avec goudron (Targel SA®, acide salicylique avec corticostéoïde (Diprosalic®)

  • Assèchement de la peau, démangeaisons, rougeur, desquamation et picotements
  • L'utilisation à long terme sur de grandes surfaces du corps pourrait causer une absorption d'acide salicylique, surtout chez les enfants
  • Les produits d'association pourraient entraîner les effets secondaires causés par les différents médicaments qui les composent (p. ex., effets secondaires des corticostéroïdes topiques et de l'acide salicylique dans le cas de DiprosalicMD)

Produits à base de goudron

Targel®

  • Sensibilité au soleil
  • Irritation cutanée, rougeur, sécheresse et inflammation des follicules pileux
  • Les produits à base de goudron ont également une odeur et peuvent tacher les cheveux, la peau, les vêtements et les draps

Traitements oraux

Son mode d'action

Agents cytotoxiques

Méthotrexate

Bloquent une enzyme requise pour la croissance normale des cellules et ralentissent ainsi la prolifération rapide des cellules cutanées.

Immunosuppresseurs

Cyclosporine (Neoral® et génériques)

Inhibent l'activité du système immunitaire pour ralentir la prolifération des cellules cutanées.

Inhibiteur de la phosphodiestérase 4

Apremilast (Otezla®)

Bloque la phosphodiestérase 4 qui participe à l'hyperactivité du système immunitaire, laquelle est à l'origine du psoriasis.

Rétinoïdes

Acitrétine (Soriatane®)

Ralentissent la croissance des cellules cutanées

Sa posologie

Agents cytotoxiques

Méthotrexate

Prendre une fois par semaine; parfois en association avec l'acide folique.

Immunosuppresseurs

Cyclosporine (Neoral® et génériques)

Prendre deux fois par jour.

Inhibiteur de la phosphodiestérase 4

Apremilast (Otezla®)

Prendre deux fois par jour.

Rétinoïdes

Acitrétine (Soriatane®)

Prendre une fois par jour avec de la nourriture.

Réactions indésirables possibles

Agents cytotoxiques

Méthotrexate

  • Nausées, vomissements, maux d'estomac
  • Douleur abdominale
  • Perte d'appétit
  • Étourdissements
  • Fièvre et frissons
  • Diarrhée
  • Plaies dans la bouche ou sur les lèvres
  • Fatigue
  • Diminution du nombre de globules blanc (ce qui pourrait réduire la capacité à combattre les infections)
  • Toxicité hépatique
  • Mal de gorge ou enflure des glandes

Immunosuppresseurs

Cyclosporine (Neoral® et génériques)

  • Tension artérielle élevée
  • Augmentation du taux de lipides dans le sang (p. ex., cholestérol)
  • Problèmes de foie ou de reins
  • Léger tremblement des mains
  • Céphalées, y compris des migraines
  • Sueurs nocturnes
  • Perte auditive
  • Gonflement du visage
  • Douleurs musculaires ou articulaires
  • Maux d'estomac
  • Sensations de picotements dans les doigts, les orteils ou la bouche
  • Perte d'appétit, nausée
  • Vomissements
  • Diarrhée ou constipation
  • Augmentation de la croissance des poils fins sur le corps
  • Acné ou peau grasse
  • Anxiété
  • Augmentation des taux de potassium dans le corps
  • Gencives enflées ou sensibles
  • Faible taux de globules blancs
  • Taux élevé de sucre dans le sang
  • Bouffées de chaleur
  • Ulcère à l'estomac
  • Éruption cutanée
  • Diminution de la capacité à combattre les infections

Inhibiteur de la phosphodiestérase 4

Apremilast (Otezla®)

  • Diarrhée
  • Nausées
  • Vomissements
  • Céphalée
  • Infection des voies respiratoires supérieures (p. ex., rhume banal)
  • Grippe (courbatures et douleurs, fatigue, fièvre)
  • Diminution de l'appétit
  • Douleur abdominale, indigestion
  • Fatigue, trouble du sommeil
  • Douleur au dos
  • Étourdissements

Rétinoïdes

Acitrétine (Soriatane®)

  • Diarrhée
  • Frissons, douleurs articulaires et augmentation de la sensibilité au toucher
  • Perte des cheveux
  • Sécheresse des lèvres et de la bouche
  • Affections de la peau (p. ex., transpiration excessive, sensibilité à la lumière)
  • Peau qui pèle (bout des doigts, paume des mains, plante des pieds)
  • Amincissement de la peau
  • Saignements du nez
  • Nez qui coule ou qui est sec
  • Affection des ongles
  • Troubles auditifs (p. ex., douleurs, accumulation de cérumen)
  • Troubles de la vue (p. ex., sécheresse oculaire, vision brouillée)
  • Inflammation des paupières
  • Fatigue, douleur, soif
  • Gonflement de la jambe, du pied, de la cheville
  • Saignements ou inflammation des gencives et de l'intérieur de la bouche
  • Nausées et douleurs abdominales
  • Changement d'appétit
  • Douleur dorsale, osseuse ou musculaire
  • Céphalées, troubles du sommeil
  • Étant donné que ces médicaments peuvent causer des malformations congénitales, les femmes enceintes ou les femmes qui désirent devenir enceintes ne devraient pas prendre ce médicament

Traitements injectables

Son mode d'action

Inhibiteurs de l'interleukine 12 et de l'interleukine 23

Ustekinumab (Stelara®)

Bloquent l'interleukine 12 et 23, qui participent à l'hyperactivité du système immunitaire, laquelle est à l'origine du psoriasis.

Inhibiteur de l'interleukine 17A

Secukinumab (Cosentyx®)

Bloque l'interleukine 17A qui participe à l'hyperactivité du système immunitaire, ce qui cause le psoriasis.

Inhibiteurs du TNF-alpha

Infliximab (Remicade®), étanercept (Enbrel®), adalimumab (Humira®)

Bloquent le facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha, qui contribue à causer l'inflammation.

Médicaments cytotoxiques

Méthotrexate

Bloquent une enzyme requise pour la croissance normale des cellules et ralentissent ainsi la prolifération rapide des cellules cutanées.

Sa posologie

Inhibiteurs de l'interleukine 12 et de l'interleukine 23

Ustekinumab (Stelara®)

Injection sous-cutanée* aux semaines 0 et 4, puis toutes les 12 semaines par la suite

Inhibiteur de l'interleukine 17A

Secukinumab (Cosentyx®)

Injection sous-cutanée (sous la peau) aux semaines 0, 1, 2, 3, 4, puis toutes les 4 semaines par la suite.

Inhibiteurs du TNF-alpha

Infliximab (Remicade®), étanercept (Enbrel®), adalimumab (Humira®)

Infliximab :
perfusion intraveineuse pendant 2 heures aux semaines 0, 2 et 6, puis toutes les 8 semaines par la suite.

Étanercept :
injection sous-cutanée deux fois par semaine pendant les trois premiers mois, puis une ou deux fois par semaines par la suite.

Adalimumab :
injection sous-cutanée toutes les deux semaines.

Médicaments cytotoxiques

Méthotrexate

Injection sous-cutanée (sous la peau) une fois par semaine; utilisé parfois en association avec l'acide folique.

Réactions indésirables possibles

Inhibiteurs de l'interleukine 12 et de l'interleukine 23

Ustekinumab (Stelara®)

  • Réaction allergique (dont les signes pourraient comprendre une éruption cutanée; une enflure du visage, des lèvres, de la bouche ou de la gorge; une respiration sifflante; des étourdissements; de la difficulté à avaler ou à respirer)
  • Comme le médicament modifie le système immunitaire, il diminue la capacité de l'organisme à combattre les infections, et peut augmenter le risque d'infections, notamment d'infections des voies respiratoires supérieures (p. ex., mal de gorge, sinusite), de la tuberculose, et les infections fongiques, virales et bactériennes généralisées
  • Céphalées
  • Risque accru de cancer
  • Risque accru de maladies graves de la peau (augmentation de la rougeur et de la desquamation de la peau).

Inhibiteur de l'interleukine 17A

Secukinumab (Cosentyx®)

  • Réaction allergique (dont les signes pourraient comprendre une éruption cutanée, une enflure du visage, des lèvres, de la bouche ou de la gorge, une respiration sifflante, des étourdissements, de la difficulté à avaler ou à respirer).
  • Comme le médicament modifie le système immunitaire, il diminue la capacité de l'organisme à combattre les infections, et peut augmenter le risque d'infections, notamment d'infections des voies respiratoires supérieures (p. ex., mal de gorge, sinusite) ou d'infections comme la tuberculose, ou les infections fongiques, virales et bactériennes généralisées.
  • Nez qui coule
  • Diarrhée

Inhibiteurs du TNF-alpha

Infliximab (Remicade®), étanercept (Enbrel®), adalimumab (Humira®)

  • Essoufflement
  • Éruption cutanée
  • Céphalées
  • Douleur abdominale et au dos
  • Toux
  • Diarrhée
  • Étourdissements
  • Fatigue
  • Démangeaisons
  • Réaction au site d'injection (p. ex., rougeur, ecchymose)
  • Douleur
  • Maux d'estomac, nausées
  • Troubles du système nerveux (p. ex., sclérose en plaques, crises convulsives)
  • Réaction allergique (dont les signes pourraient comprendre une éruption cutanée; une enflure du visage, des lèvres, de la bouche ou de la gorge; une respiration sifflante; des étourdissements; de la difficulté à avaler ou à respirer)
  • Comme ces médicaments modifient le système immunitaire, ils diminuent la capacité de l'organisme à combattre les infections, et peuvent augmenter le risque d'infections fongiques, virales et bactériennes généralisées graves (p. ex., tuberculose, sepsis), d'infections des voies respiratoires supérieures (p. ex., mal de gorge, bronchite sinusite) ou d'infections urinaires
  • Symptômes ressemblant à ceux de la grippe
  • Réactions à la perfusion intraveineuse (p. ex., urticaire, difficulté à respirer, douleur thoracique)
  • Risque accru de cancer

Médicaments cytotoxiques

Méthotrexate

  • Nausées, vomissements, maux d'estomac
  • Maux d'estomac
  • Perte d'appétit
  • Étourdissements
  • Fièvre et frissons
  • Diarrhée
  • Plaies dans la bouche ou sur les lèvres
  • Fatigue
  • Toxicité hépatique
  • Diminution du nombre de globules blanc (ce qui pourrait réduire la capacité à combattre les infections)
  • Mal de gorge ou enflure des glandes

Photothérapie

Son mode d'action

Photothérapie PUVA

Psoralène plus rayons ultraviolets A

Le psoralène est un médicament topique qui rend la peau plus sensible à la lumière.

La peau est exposée aux rayons UVA, afin de ralentir la prolifération des cellules cutanées et de réduire les lésions.

UVB

Rayons ultraviolets B

Les rayons UVB ralentissent la prolifération rapide des cellules cutanées des couches externes de la peau.

Sa posologie

Photothérapie PUVA

Psoralène plus rayons ultraviolets A

Utilisé une à quatre fois par semaine au cabinet du médecin.

UVB

Rayons ultraviolets B

Utilisés une à cinq fois par semaine au cabinet du médecin.

Réactions indésirables possibles

Photothérapie PUVA

Psoralène plus rayons ultraviolets A

  • Sensibilité accrue au soleil
  • Nausées
  • Démangeaisons
  • Rougeur de la peau
  • Présence d'ampoules
  • Vieillissement de la peau
  • Taches de rousseur
  • Risque accru de cancer de la peau autre que le mélanome en raison de l'exposition aux rayons UVA. Par conséquent, les médecins (habituellement des dermatologues) doivent superviser le traitement et conseiller de réduire le temps d'exposition au traitement par les rayons PUVA

UVB

Rayons ultraviolets B