Mycose de l'ongle d'orteil: Tableau des divers traitements

Quand il est employé

Traitements topiques

Jublia® (éfinaconazole)
En vente depuis 2014

Utilisé pour le traitement topique de la mycose de l’ongle d’orteil légère ou modérée causée par certains champignons, sans atteinte de la lunule (partie blanche en demi-lune située à la base de l’ongle).

Penlac® (ciclopirox et génériques)
En vente depuis 2004

Utilisé pour le traitement de la mycose de l’ongle d’orteil légère ou modérée causée par certains champignons, sans atteinte de la lunule (partie blanche en demi-lune située à la base de l’ongle).

Traitements oraux

Lamisil® (terbinafine et génériques)
En vente depuis 1993

Sert à traiter les infections fongiques des ongles.

Ne doit pas être utilisé par les personnes ayant une maladie du foie chronique ou évolutive préexistante.

Sporonox® (itraconazole)
En vente depuis 1993

Employé pour traiter une infection fongique des ongles.

Comment il agit

Traitements topiques

Jublia® (éfinaconazole)
En vente depuis 2014

Bloque la production d’ergostérol, un composant important de la membrane des champignons. Sans ergostérol, les champignons ne peuvent survivre et finissent par mourir, ce qui réduit l’infection.

Penlac® (ciclopirox et génériques)
En vente depuis 2004

Empêche la croissance et la reproduction de certains types de champignons.

Traitements oraux

Lamisil® (terbinafine et génériques)
En vente depuis 1993

Agit en tuant les champignons et en empêchant la croissance et la reproduction de certains types de champignons.

Sporonox® (itraconazole)
En vente depuis 1993

Empêche la production d’ergostérol, un constituant de la membrane des champignons. Sans ergostérol, les champignons ne peuvent survivre et finissent par mourir, ce qui réduit l’infection.

Dose

Traitements topiques

Jublia® (éfinaconazole)
En vente depuis 2014

Application 1 fois par jour (de préférence au coucher) sur les ongles propres et secs à l’aide de l’applicateur fourni. Une goutte doit être appliquée sur les ongles infectés. Une deuxième goutte doit être appliquée sur l’ongle du ou des gros orteils atteints.

Coupez-vous les ongles toutes les 4 semaines. Coupez les ongles non infectés avant les ongles atteints.

Il n’est pas nécessaire d’enlever les tissus morts, endommagés ou infectés.

Penlac® (ciclopirox et génériques)
En vente depuis 2004

Application sur l’ongle infecté 1 fois par jour (de préférence au coucher ou 8 heures avant de se laver) à l’aide du pinceau applicateur fourni.

Le vernis accumulé doit être enlevé à l’aide d’alcool chaque semaine.

L’ongle doit être limé, coupé et nettoyé à l’aide d’alcool chaque semaine.

Doit être utilisé dans le cadre d’un programme de prise en charge complète qui comprend l’élimination des parties libres de l’ongle infecté par un professionnel de la santé, la coupe de l’ongle chaque semaine par le patient et l’application quotidienne du médicament.

Traitements oraux

Lamisil® (terbinafine et génériques)
En vente depuis 1993

Prise par voie orale (par la bouche) 1 fois par jour.

Il n’est pas nécessaire d’enlever les tissus morts, endommagés ou infectés.

Sporonox® (itraconazole)
En vente depuis 1993

Prise par voie orale (par la bouche) 2 fois par jour pendant 1 semaine, puis pause thérapeutique de 3 semaines. En général, 3 cures sont administrées en cas d’infection des ongles d’orteils.

Il n’est pas nécessaire d’enlever les tissus morts, endommagés ou infectés.

Effets secondaires*

Traitements topiques

Jublia® (éfinaconazole)
En vente depuis 2014

Effets secondaires :

Possibilité de rougeur, de démangeaison, de brûlure ou de picotement où le produit est appliqué.

Les effets secondaires peu fréquents peuvent prendre la forme de réactions cutanées graves (la peau devient très rouge, démange, enfle, forme des ampoules ou des croûtes); il faut alors cesser l’utilisation du produit et obtenir des soins médicaux.

Penlac® (ciclopirox et génériques)
En vente depuis 2004

Effets secondaires :

Éruption cutanée, rougeur, sensation de brûlure, peau sèche et démangeaisons où le produit a été appliqué.

Le médicament peut aussi avoir d’autres effets sur l’ongle : en changer la forme ou la couleur, causer une irritation ou un ongle incarné où le produit a été appliqué.

Traitements oraux

Lamisil® (terbinafine et génériques)
En vente depuis 1993

Effets secondaires :

Très fréquents :
maux de tête, nausées, douleur abdominale légère, estomac dérangé après le repas, diarrhée, ballonnements (sensation d'estomac plein), perte d'appétit, éruptions cutanées, douleurs articulaires et musculaires.

Fréquents :
trouble de l'humeur (dépression), perte ou altération du goût, étourdissements, trouble oculaire et fatigue.

Peu fréquents :
faible taux de globules rouges (symptômes possibles : pâleur de la peau ou du lit des ongles, fatigue ou faiblesse inhabituelles, essoufflement à l'effort), anxiété, picotement ou engourdissement, sensibilité cutanée réduite, sensibilité accrue au soleil, bourdonnement ou sifflement dans les oreilles, fièvre et perte de poids.

Rares :
problèmes de foie (symptômes possibles : jaunissement de la peau et du blanc des yeux), résultats anormaux à l'évaluation de la fonction du foie.

Cessez de prendre le médicament et consultez immédiatement le médecin dans les cas suivants :
troubles du foie (symptômes possibles : nausées et vomissements persistants, douleur abdominale, fatigue, perte d'appétit, urine foncée, selles pâles et jaunissement de la peau et du blanc des yeux), anomalies du sang (symptômes possibles : mal de gorge, fièvre, saignements inhabituels ou bleus anormaux), inflammation des vaisseaux sanguins ou du pancréas (symptômes possibles : douleur aiguë dans la partie supérieure de l'estomac et le dos), réactions allergiques graves, réactions cutanées graves (symptômes possibles : formation de cloques et peau qui pèle), lésions musculaires graves (symptômes possibles : douleur ou faiblesse musculaires et urine foncée, troubles du système immunitaire [lupus]).

Remarques spéciales :

Il n'est pas nécessaire d'enlever les tissus morts, endommagés ou infectés.

Le médecin pourrait faire un suivi régulier de la fonction de votre foie et de votre sang afin de détecter tout effet secondaire éventuel de ce médicament.

Sporonox® (itraconazole)
En vente depuis 1993

Effets secondaires :

Fréquents :
éruption cutanée, taux de triglycérides élevé (graisses dans le sang), résultats élevés aux tests de la fonction du foie et problèmes d’ordre gastro-intestinal (p. ex. nausées, ballonnements et diarrhée).

Autres :
dérangement d'estomac, vomissements, douleur abdominale, constipation ou excès de gaz dans l'estomac, toux, liquide dans les poumons, altération de la voix, inflammation des sinus, inflammation du nez, infection des voies respiratoires supérieures, maux de tête, étourdissements, troubles menstruels, dysfonction érectile, confusion, tremblements, somnolence, fatigue, frissons, faiblesse ou douleur musculaires, douleur aux articulations, douleur, douleur à la poitrine, enflure localisée ou généralisée, goût désagréable, perte de cheveux, inflammation du pancréas, fièvre ou transpiration excessive.

Informez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien dans les cas suivants :
troubles du cœur (parmi les symptômes : essoufflement, gonflement inhabituel des pieds, des chevilles ou des jambes, prise de poids subite, fatigue inhabituelle, crachats blancs ou rosés, fréquence cardiaque inhabituellement rapide, réveil inhabituel la nuit), vision trouble ou double, tintements d'oreilles, perte du contrôle de l'urine ou mictions plus fréquentes que d'habitude.

Cessez de prendre le médicament et consultez immédiatement le médecin dans les cas suivants :
troubles du foie (parmi les symptômes : fatigue inhabituelle, perte d'appétit, nausées, vomissements, douleur abdominale, peau ou yeux jaunes, urine foncée, selles pâles), troubles du système nerveux (parmi les symptômes : fourmillements, engourdissement, diminution du sens du toucher, faiblesse des membres, douleur, picotements ou sensation de brûlure), réaction allergique grave (parmi les symptômes : éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, difficulté à respirer, essoufflement, gonflement du visage), réaction cutanée grave (parmi les symptômes : éruption cutanée disséminée accompagnée de peau qui pèle et de cloques dans la bouche, les yeux et les parties génitales, éruption cutanée avec petites pustules ou cloques), hypersensibilité au soleil, perte auditive.

Remarques spéciales :

Il n'est pas nécessaire d'enlever les tissus morts, endommagés ou infectés.

Le médecin pourrait faire un suivi régulier de la fonction de votre foie et de vos reins, et de la concentration du médicament afin de détecter tout effet éventuel de ce médicament.

Interactions

Traitements topiques

Jublia® (éfinaconazole)
En vente depuis 2014

Aucune étude sur les interactions n'a été menée.

Penlac® (ciclopirox et génériques)
En vente depuis 2004

Aucune étude sur les interactions n'a été menée.

Traitements oraux

Lamisil® (terbinafine et génériques)
En vente depuis 1993

Certains médicaments pourraient avoir des interactions avec LAMISIL**, entre autres ceux-ci :

certains antibiotiques;

certains antidépresseurs (p. ex., antidépresseurs tricycliques, inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine des classes 1A, 1B et 1C, inhibiteurs de la monoamine-oxydase de type B, désipramine);

certains médicaments utilisés pour régulariser le rythme cardiaque, appelés antiarythmiques (comme la propafénone et l'amiodarone);

certains médicaments employés pour le traitement de l'hypertension (p. ex., bêtabloquants comme le métoprolol);

la théophylline, employée pour soulager les bronchospasmes liés à l'asthme;

certains médicaments contre la toux (p. ex., dextro-méthorphane);

la cyclosporine : elle agit sur le système immunitaire et est employée pour prévenir le rejet d'organes greffés;

le millepertuis (Hypericum perforatum), une herbe médicinale utilisée pour le traitement de la dépression.

Sporonox® (itraconazole)
En vente depuis 1993

Une grande variété de médicaments peuvent interagir avec ce produit. N’utilisez jamais ce produit si vous prenez n’importe lequel des médicaments suivants**:

félodipine, éplérénone, ticagrélor, lovastatine, simvastatine, triazolam, lurasidone, pimozide, méthadone, ergotamine, ergométrine, élétriptan, irinotécan, dronédarone, quinidine, dompéridone.

D’autres médicaments ne sont pas recommandés, à moins que votre médecin juge qu’ils sont nécessaires. Pour voir la liste complète de ces médicaments, veuillez consulter la monographie.

* Veuillez noter que cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Pour consulter la liste complète des effets secondaires, reportez-vous à la monographie du produit.

**Veuillez noter que cette liste des médicaments qui peuvent interagir avec le produit n'est pas exhaustive. Avant de commencer à prendre ce médicament, veuillez informer votre médecin et votre pharmacien de tous les médicaments que vous prenez (y compris les produits en vente libre, les suppléments et les produits naturels).

Veuillez noter que le tableau qui suit contient des renseignements sur les habitudes de vie et les options de traitement en vente libre pour les infections fongiques des ongles d’orteil et autres parties du pied.

Certains changements de vos habitudes de vie permettraient de réduire le risque que vous contractiez une infection fongique des ongles d’orteil, comme porter des chaussures respirantes, bien assécher vos pieds après les avoir nettoyés et éviter de marcher pieds nus dans les endroits publics (p. ex., les piscines, les salles d’entraînement).

Cependant, si vous pensez avoir contracté une telle infection, vous devez consulter votre médecin. En s’étendant, elle pourrait endommager un ongle de façon permanente et modifier sa forme et sa couleur de telle sorte que cela pourrait entraver vos activités quotidiennes et miner votre qualité de vie.

En plus des traitements sur ordonnance, vos options non pharmacologiques comprennent notamment des interventions comme l’ablation des ongles et le traitement au laser, qui sont pratiquées au cabinet du médecin. Il existe également des produits en vente libre, dont voici la liste.

Quand il est employé

Agents topiques

Emtrix® (carbamide [urée], acide lactique)
En vente depuis 2012

Employé pour traiter une infection fongique des ongles.

Excilor® (acide acétique à 1 %)
En vente depuis 2016

Employé pour traiter une infection fongique des ongles.

Fungi-Nail® (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2013

Employé pour combattre le pied d’athlète et la dermatomycose, et pour soulager les démangeaisons, les brûlures et les craquelures qui leur sont associées.

Inefficace sur le cuir chevelu ou les ongles.

Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 2 ans, sauf si recommandé par un médecin.

Fungicure® Liquide (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2012

Employé pour combattre le pied d’athlète sur les doigts et les orteils, et la dermatomycose, ainsi que pour soulager les démangeaisons, la desquamation, les craquelures, les brûlures, les rougeurs, la douleur, l’irritation et l’inconfort qui leur sont associés.

Inefficace sur le cuir chevelu ou les ongles.

À utiliser exclusivement chez les adultes en bonne santé.

Les personnes de moins de 18 ans ou qui ont une peau très sensible ou allergique doivent utiliser ce produit conformément aux indications d’un médecin.

Consulter un médecin avant d’utiliser ce produit chez un enfant de moins de 2 ans.

Flexitol® Liquide antifongique (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2009

Employé pour traiter la plupart des cas de pied d’athlète et pour soulager les démangeaisons, la desquamation, les craquelures, les brûlures, les rougeurs, la douleur et l’irritation qui les accompagnent.

Inefficace sur les ongles.

Ne pas utiliser chez des enfants de moins de 2 ans, sauf si recommandé par un médecin.

Comment il agit

Agents topiques

Emtrix® (carbamide [urée], acide lactique)
En vente depuis 2012

Ralentit la croissance des champignons à l’origine de l’infection.

Excilor® (acide acétique à 1 %)
En vente depuis 2016

Change le pH de l’ongle, créant un milieu hostile à la prolifération des champignons.

Fungi-Nail® (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2013

Empêche la croissance et la reproduction des cellules fongiques.

Fungicure® Liquide (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2012

Empêche la croissance et la reproduction des cellules fongiques.

Flexitol® Liquide antifongique (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2009

Tue les champignons.

Dose

Agents topiques

Emtrix® (carbamide [urée], acide lactique)
En vente depuis 2012

Application sur les ongles infectés 1 fois par jour.

Excilor® (acide acétique à 1 %)
En vente depuis 2016

Application sur les ongles infectés 2 fois par jour (le matin et le soir).

Fungi-Nail® (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2013

Offert sous forme d’onguent ou de solution liquide.

Application sur les zones atteintes propres et sèches 1 fois par jour ou selon les directives du médecin.

Fungicure® Liquide (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2012

Application sur les zones atteintes propres et sèches 2 fois par jour (le matin et le soir) ou selon les directives du médecin.

Flexitol® Liquide antifongique (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2009

Application sur les zones atteintes propres et sèches selon les directives du médecin.

Effets secondaires*

Agents topiques

Emtrix® (carbamide [urée], acide lactique)
En vente depuis 2012

Effets secondaires :

Chez certaines personnes, une légère irritation temporaire de la peau adjacente à l’ongle peut survenir, ainsi qu’une décoloration (blanchiment) de l’ongle.

Il se peut aussi que l’ongle atteint se détache de son lit. Si tel est le cas, ne pas appliquer Emtrix® sur le lit de l’ongle.

Excilor® (acide acétique à 1 %)
En vente depuis 2016

Effets secondaires :

Si les symptômes persistent ou s’aggravent, cesser l’utilisation et consulter un médecin.

Fungi-Nail® (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2013

Effets secondaires :

En cas d’irritation ou s’il n’y a pas d’amélioration au bout de 4 semaines, cesser l’utilisation et consulter un médecin.

Fungicure® Liquide (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2012

Effets secondaires :

En cas d’irritation ou s’il n’y a pas d’amélioration au bout de 4 semaines, cesser l’utilisation et consulter un médecin.

Flexitol® Liquide antifongique (acide undécylénique à 25 %)
En vente depuis 2009

Effets secondaires :

En cas d’irritation ou s’il n’y a pas d’amélioration au bout de 4 semaines, cesser l’utilisation et consulter un médecin.

* Veuillez noter que cette liste d’effets secondaires possibles n’est pas exhaustive. Pour consulter la liste complète des effets secondaires, reportez-vous à la monographie du produit.

*** Veuillez noter que certaines de ces options de traitement ne sont pas expressément indiquées pour le traitement des infections fongiques de l’ongle, mais seulement pour d’autres types d’infections fongiques du pied.