Les feux sauvages – Jeu-questionnaire : Mythe ou réalité




Mythe ou réalité

1 2 3 4 5 6 7

Je ne peux rien faire contre les feux sauvages.

Il est courant d'avoir des démangeaisons, une sensation de brûlure ou des picotements avant l'apparition d'un feu sauvage.

Le traitement du feu sauvage dès son début peut accélérer la guérison.

Les feux sauvages ne se produisent qu'une seule fois.

Il n'existe aucune remède pour guérir les feux sauvages une fois pour toutes.

Les feux sauvages sont imprévisibles et incontrôlables.

Les feux sauvages ne sont pas contagieux.



< Retourner en arrière

Cela est un mythe!

Cela est une réalité!


Les récidives du feu sauvage (aussi appelé herpès labial) sont causées par la réactivation du virus de l'herpès simplex de type 1 (VHS-1). Le système immunitaire lutte contre les virus en provoquant une inflammation; cette réponse inflammatoire (rougeur, enflure et douleur) est à l'origine des symptômes du feu sauvage qui se manifestent pendant la phase d'élimination du virus. Ces symptômes persistent durant une semaine environ après que le virus n'est plus décelable. Il existe des médicaments d'ordonnance qui empêchent le virus de se reproduire et qui peuvent aussi diminuer l'inflammation; ces deux effets peuvent à leur tour contribuer à accélérer la guérison. Apprenez-en plus au sujet des divers médicaments.

Dans 46 % à 60 % des cas, la personne remarque les symptômes 24 heures ou moins avant l'apparition du feu sauvage en tant que tel. Cette période s'appelle le stade prodromique ou prodrome. Il peut s'accompagner de symptômes comme une inflammation, des démangeaisons, une sensation de brûlure, des picotements et une altération des sensations à l'endroit où les lésions apparaîtront. Une reconnaissance et un traitement précoces sont essentiels pour bénéficier au maximum du médicament et ainsi limiter les effets du feu sauvage. Parlez à votre médecin de ce que vous pouvez faire quand vous commencez à remarquer les symptômes prodromiques.

Le virus se reproduit très rapidement durant les 24 à 48 premières heures de sa réactivation, moment où vous ne remarquez peut-être pas encore de pustule. Puisque le but du traitement est d'empêcher la reproduction du virus de manière à raccourcir la durée des symptômes et à accélérer la guérison, il est important de commencer le traitement dès que possible pour limiter la croissance du virus. Si vous avez des éruptions plus graves ou fréquentes, parlez-en à votre médecin pour savoir s'il peut vous aider à venir à bout de ces épisodes. Le médecin peut vous remettre une ordonnance pour un médicament antiviral à employer quand vous remarquez les premiers signes d'un feu sauvage afin d'en réduire les conséquences et de le faire disparaître plus rapidement.

Les feux sauvages sont courants; en fait, environ 90 % des adultes américains ont été exposés au virus responsable. Chaque année, une moyenne de 1,6 personne sur 1000 aura un premier feu sauvage et environ 2,5 personnes sur 1000 auront un feu sauvage ou en auront déjà eu un. Approximativement un tiers de toutes les personnes infectées subiront une récidive, c'est-à-dire qu'elles auront un nouveau feu sauvage. Les récidives dépendent de l'âge, de l'état immunitaire, de l'hérédité et du foyer de l'infection. Divers facteurs – comme l'exposition aux rayons ultraviolets du soleil, la fièvre, le stress et les menstruations – peuvent tous provoquer une poussée de feux sauvages. Les récidives peuvent être fréquentes, douloureuses, de longue durée et défigurantes. Le fait de connaître vos options pour le traitement peut vous aider à reprendre le dessus sur le feu sauvage.

L'infection par le virus qui cause les feux sauvages se produit souvent à un jeune âge; le virus reste alors en état de dormance dans les nerfs jusqu'à l'apparition d'une poussée. Il n'existe aucun remède pour guérir l'herpès de manière définitive; il est impossible d'éradiquer l'infection complètement. Par contre, il y a certainement des médicaments (tant sur ordonnance qu'en vente libre) qui aident à soigner les symptômes et à accélérer la guérison. Renseignez-vous sur les diverses options dont vous disposez.

Les feux sauvages peuvent sembler imprévisibles, mais il existe bel et bien des facteurs déclenchants qui peuvent provoquer une poussée, entre autres l'exposition à des rayons ultraviolets, la fièvre, l'infection, le stress et les menstruations. Parfois, les feux sauvages sont même provoqués par une intervention dentaire, une blessure à la lèvre ou une intervention cutanée comme une dermabrasion (« peeling ») du visage. Si vous connaissez vos facteurs déclenchants, vous serez mieux outillé pour réduire les récidives de feux sauvages ou leurs effets; en effet, vous pourrez recourir à certaines mesures comme l'usage d'un écran solaire ou l'utilisation d'un traitement au moment opportun. Ainsi, en ayant un traitement efficace à portée de la main et en connaissant bien vos facteurs déclenchants, vous pourrez mieux gérer les poussées. Parlez à votre médecin au sujet des facteurs déclenchants et des options relatives au traitement.

Le virus de l'herpès simplex de type 1 (VHS-1) qui cause les feux sauvages est extrêmement contagieux; il peut se transmettre lors du contact avec une lésion active et par l'intermédiaire de gouttelettes respiratoires et d'objets contaminés, par exemple les ustensiles de cuisine. Quand vous avez un épisode de feux sauvages, n'oubliez pas de bien vous laver les mains et évitez d'embrasser qui que ce soit ou de partager des ustensiles afin de ne pas transmettre le virus à une autre personne. Parlez à votre médecin au sujet des précautions à prendre pour prévenir la transmission du virus responsable de l'herpès labial à vos proches.