Tableau des médicaments d'ordonnance contre l'eczéma (dermatite atopique)

La dermatite atopique, que de nombreux médecins et patients appellent couramment eczéma, est une maladie de la peau chronique qui rend la peau sèche et rouge et qui cause des démangeaisons et de la desquamation

Ce tableau des médicaments d’ordonnance qui sont offerts présente des renseignements sur différents médicaments dont la vente est autorisée par Santé Canada pour le traitement de l’eczéma. En général, les patients connaissent bien les médicaments à appliquer sur la peau (médicaments topiques), mais il existe aussi des médicaments qui peuvent être administrés par injection ou pris oralement.

Discutez avec votre médecin ou un dermatologue du traitement qui vous conviendrait le mieux.

Inhibiteurs des interleukines

Exemples
  • PrDupixent® offert depuis 2018 (dupilumab)
Usage
  • Utilisé pour traiter l’eczéma (dermatite atopique) d’intensité modérée à grave chez les adultes dont la maladie n’est pas maîtrisée adéquatement par des traitements topiques, ou si ces traitements sont déconseillés. Ce médicament peut être utilisé avec ou sans corticostéroïdes topiques.
Fonctionnement
  • Il bloque l’action de certaines protéines, appelées interleukines, qui jouent un rôle important dans les symptômes de l’eczéma (dermatite atopique).
  • Les bienfaits découlant de ce médicament sont une amélioration de l’état de la peau et une réduction des démangeaisons.
Effets secondaires*
  • Réactions au site d’injection
  • Sécheresse, rougeur ou démangeaisons des yeux
  • Démangeaisons, rougeur ou enflure des paupières
  • Feux sauvages
  • Réactions allergiques (p. ex., fièvre, urticaire, etc.)

Corticostéroïdes oraux

Exemples
  • PrApo-prednisone offert depuis 1982, autres génériques (prednisone)
Usage
  • Utilisé pour traiter l’eczéma (dermatite atopique).
Fonctionnement
  • Il atténue la réaction du corps à certaines maladies et réduit l’inflammation.
Effets secondaires*
  • Augmentation de l’appétit, gain de poids, ballonnements, altération du goût, dépôts de gras anormaux
  • Nausées, vomissements, diarrhée, douleur abdominale, indigestion, hoquet
  • Cheveux clairsemés, croissance inhabituelle des poils
  • Sensation d’inconfort ou de malaise général
  • Maux de tête, étourdissements, perte de mémoire, confusion, fatigue, irritabilité, euphorie
  • Modification de la force et des réflexes
  • Arrondissement du visage
  • Augmentation de la transpiration
  • Augmentation ou diminution de la motilité des spermatozoïdes et du nombre de spermatozoïdes
  • Peau mince, fragile, sèche ou qui démange
  • Sensation de fourmillements, de chatouillements, de picotements ou de brûlure
  • Taches contenant du sang ou causées par des vaisseaux sanguins brisés
  • Zone de peau plus claire ou plus foncée
  • Éruption cutanée, acné ou zone rouge, chaude et enflée contenant du pus (abcès)

Inhibiteurs de la phosphodiestérase 4 (PDE4)

Exemples
  • PrEucrisa® offert depuis 2018 (crisaborole)
Usage
  • Pour traiter l’eczéma (dermatite atopique) d’intensité légère à modérée chez les patients âgés de 2 ans ou plus.
Fonctionnement
  • Le fonctionnement exact de ce médicament n’est pas connu. On croit qu’il entraîne une diminution de la quantité de substances présentes dans le corps qui déclenchent les éruptions cutanées et les démangeaisons causées par l’eczéma.
Effets secondaires*
  • Douleur, sensation de brûlure ou des picotements dans la région où le produit est appliqué

Inhibiteurs topiques de la calcineurine

Exemples
  • PrElidel® offert depuis 2012 (pimecrolimus)
  • PrProtopic® offert depuis 2001 (tacrolimus)
Usage
  • Pimécrolimus : Pour traiter l’eczéma (dermatite atopique) d’intensité légère à modérée chez les patients âgés de 2 ans ou plus dont le système immunitaire n’est pas affaibli. Ce médicament ne devrait être utilisé que lorsque tous les autres traitements se sont révélés inefficaces ou inadéquats.
  • Tacrolimus : Pour traiter l’eczéma (dermatite atopique) d’intensité modérée à grave chez les patients âgés de 2 ans ou plus dont le système immunitaire n’est pas affaibli. Ce médicament ne doit être employé que lorsque les autres traitements se sont avérés inefficaces ou inadéquats.
Fonctionnement
  • Le fonctionnement exact de ces médicaments n’est pas connu. On a toutefois montré qu’ils permettent de maîtriser l’inflammation, les démangeaisons ainsi que les rougeurs causées par l’eczéma (dermatite atopique).
Effets secondaires*
  • Picotements, sensation de brûlure ou démangeaisons touchant la peau traitée
  • Maux de tête, infection du nez et de la gorge, symptômes semblables à ceux de la grippe, fièvre, infection virale et toux
  • On a également signalé des cas de feu sauvage, de varicelle ou de zona, de verrues et d’enflure des ganglions lymphatiques

Corticostéroïdes topiques

Exemples
  • PrAristocort® offert depuis 1997, génériques (acétonide de triamcinolone)
  • PrCelestoderm V® offert depuis 2011, génériques (valérate de bétaméthasone)
  • PrTaro-amcinonide offert depuis 2003, autres génériques (amcinonide)
  • PrDerma-Smoothe/FS® offert depuis 1991, PrSynalar® offert depuis 1996 (acétonide de fluocinolone)
  • PrDermatop® offert depuis 2001 (prednicarbate)
  • PrDiprolene® Glycol offert depuis 1985, génériques (dipropionate de bétaméthasone)
  • PrDiprosone® offert depuis 1975, génériques (dipropionate de bétaméthasone)
  • PrElocom® offert depuis 1991, génériques (furoate de mométasone)
  • PrHydroval® offert depuis 2000 (valérate d’hydrocortisone)
  • PrLidemol® offert depuis 1995, PrLidex® offert depuis 1996, génériques (fluocinonide)
  • PrOlux-E® offert depuis 2013, génériques (propionate de clobétasol)
  • PrPropaderm® offert depuis 1998 (dipropionate de béclométhasone)
  • PrTopicort® offert depuis 1997(désoximétasone)
  • PrTridesilon® offert depuis 1996, génériques (désonide)
  • PrUltravate® offert depuis 1993 (propionate d’halobétasol)
Usage
  • Des corticostéroïdes topiques peuvent servir à traiter un eczéma (une dermatite atopique) d’intensité légère, modérée ou grave, tout dépend du produit utilisé.
Fonctionnement
  • Lorsqu’ils sont appliqués sur la peau, les corticostéroïdes réduisent l’inflammation (enflure et rougeur) et les démangeaisons.
Effets secondaires*
  • Sécheresse, démangeaisons, sensation de brûlure et irritation locale
  • Amincissement de la peau
  • Hypopigmentation
  • Éruptions cutanées semblables à celles de l’acné
  • Dermatite autour de la bouche

* Cette liste d’effets secondaires n’est pas exhaustive. Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à un professionnel de la santé ou consulter la monographie du produit.