ÊTES-VOUS À RISQUE?




ÊTES-VOUS À RISQUE?

Si vous avez été infecté par le virus de l’hépatite C, il existe un risque que vous transmettiez le virus par le sang à des membres de votre famille ou à des proches, même si vous ne présentez aucun symptôme.

La bonne nouvelle est qu’il est facile et rapide de passer des tests de dépistage de l’hépatite C. Aussi, pour bon nombre de personnes, cette maladie est curable]]. Le premier test que votre médecin prescrira sera un test sanguin dont vous aurez les résultats quelques jours plus tard.

Plus tôt vous serez informé, plus rapidement vous pourrez discuter de vos options avec votre médecin. Un traitement précoce peut aider à prévenir les dommages à votre foie. Selon les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, parmi les personnes atteintes d’hépatite C chronique :

  • 60 à 70 % seront atteintes d’une maladie chronique du foie
  • Jusqu’à 20 % seront atteintes de cirrhose
  • 1 à 5 % décéderont des suites d’un cancer du foie ou d’une cirrhose

Si vous lisez ceci, il y a de fortes chances que vous pensiez que vous ou un être cher puissiez être atteints d’hépatite C. Cette évaluation peut aider à déterminer si vous devez demander à votre médecin de passer un test sanguin simple et rapide de dépistage de l’hépatite C.

Vous pouvez imprimer vos résultats ou vous les envoyer par courriel afin d’en parler avec votre médecin.




ÊTES-VOUS À RISQUE?

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Êtes-vous né entre 1945 et 1975?

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Le plus grand nombre de Canadiens et Canadiennes atteints de l'hépatite C sont les personnes nées entre 1945 et 1975 (> 75 %). Ceci s’explique par l’exposition à une variété de facteurs de risque différents au Canada comme à l’étranger. La Fondation canadienne du foie recommande que toutes les personnes nées entre 1945 et 1975 passent un test unique de dépistage de l’hépatite C.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Le virus de l’hépatite C a été découvert en 1989 et la première génération de tests de dépistage a été implantée en 1990.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Dans de nombreux pays dans le monde, une même aiguille peut servir à vacciner plusieurs personnes différentes, l’équipement médical n’est pas adéquatement stérilisé ou les produits sanguins ne sont pas analysés.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Des traces de sang peuvent se retrouver sur les accessoires de consommation (y compris les aiguilles, les pailles, etc.) qui sont partagés.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Bien que la plupart des studios de tatouage et de perçage suivent des normes strictes de contrôle des infections, certains clients pourraient être exposés par mégarde à l’hépatite C par le biais d’encres, d’aiguilles ou d’autres équipements contaminés.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Les blessures causées par des aiguilles, notamment pour le personnel d’urgence et les fournisseurs de soins de santé, représentent une source potentielle d’exposition à l’hépatite C.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Une trace de sang suffit à transmettre l’hépatite C. Donc, si vous avez partagé des articles d’hygiène personnelle avec une personne atteinte de l’hépatite C, vous pourriez être à risque.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Bien que l’hépatite C se transmette rarement lors de rapports sexuels, vous pourriez être à risque si votre partenaire est infecté et que vous prenez part à des activités sexuelles pouvant causer un saignement.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Bien que rare, la mère peut transmettre l’hépatite C à son enfant durant la grossesse.

Pourquoi demandons-nous cette question? :
Les symptômes de l’hépatite C n’apparaissent que lorsqu’elle est rendue au stade avancé. Les symptômes peuvent être vagues et souvent confondus avec ceux d’autres maladies comme la grippe.