Traitements modificateurs de la SP

Tableau des divers traitements pour la SP

Utilisation
du médicament

Tériflunomide (AubagioMD)

(Comprimés oraux pelliculés)

Mode d'action :
Le mécanisme précis par lequel le tériflunomide exerce son effet thérapeutique dans la SP est inconnu. Il pourrait agir en modifiant la façon dont fonctionne le système immunitaire de l'organisme.

Rôle thérapeutique :
Utilisé en monothérapie pour le traitement des patients atteints de sclérose en plaques rémittente pour réduire la fréquence des poussées cliniques et de ralentir la progression de l'incapacité physique.

Interféron bêta-1a (AvonexMD)

(Injection intramusculaire en seringues préremplies et en auto-injecteurs préremplis)

Mode d'action :
Il pourrait modifier la réponse du système immunitaire, mais la manière exacte qu'il agit dans le cas de la SP est inconnue.

Rôle thérapeutique :
Traitement des formes rémittentes de la sclérose en plaques afin de ralentir la progression de l'incapacité physique et de diminuer la fréquence des poussées ainsi que le nombre et le volume des lésions cérébrales actives

Le traitement d'un épisode unique accompagné d'examens d'IRM anormaux à retarder la survenue de la sclérose en plaques cliniquement définie et à réduire le nombre et le volume des lésions cérébrales actives et le fardeau global de la maladie

Le traitement de la sclérose en plaques de forme secondaire progressive pour réduire les lésions cérébrales décelées à l'IRM et de réduire la fréquence des poussées.

Interféron bêta-1b (BetaseronMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

Mode d'action :
Il pourrait modifier la réponse du système immunitaire, mais la manière exacte qu'il agit dans le cas de la SP est inconnue.

Rôle thérapeutique :
Traitement des patients qui ont présenté un seul épisode accompagné de résultats anormaux aux examens d'IRM afin de retarder la survenue de la sclérose en plaques cliniquement définie.

Traitement de la sclérose en plaques rémittente pour réduire la fréquence des poussées.

Traitement de la forme secondaire progressive de la sclérose en plaques afin de ralentir la progression de l'incapacité physique et de diminuer la fréquence des poussées.

Acétate de glatiramère (CopaxoneMD)

(20 mg/1 mL seringues préremplies pour injection sous-cutanée)

Mode d'action :
Il pourrait modifier la réponse du système immunitaire, mais la manière exacte qu'il agit dans le cas de la SP est inconnue.

Rôle thérapeutique :
Traitement de la sclérose en plaques rémittente pour réduire la fréquence des poussées et réduire les lésions cérébrales actives décelées par examens d'IRM.

Traitement d'une seule poussée clinique accompagné d'examens IRM anormaux afin de retarder l'apparition de la sclérose en plaques définie et de diminuer les lésions cérébrales actives et le fardeau global de la maladie (comme décelés à l'IRM).

Interféron bêta-1b (ExtaviaMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

Mode d'action :
Il pourrait modifier la réponse du système immunitaire, mais la manière exacte qu'il agit dans le cas de la SP est inconnue.

Rôle thérapeutique :
Traitement des patients ayant présenté un seul épisode accompagné d'examens d'IRM anormaux afin de retarder la progression vers la sclérose en plaques cliniquement définie.

Traitement de la sclérose en plaques rémittente pour réduire la fréquence des poussées.

Traitement de la forme secondaire progressive de la sclérose en plaques afin de ralentir la progression de l'incapacité physique et de diminuer la fréquence des poussées.

Fingolimod (GilenyaMD)

(Gélules pour prise orale)

Mode d'action :
Le mécanisme par lequel le fingolimod exerce ses effets thérapeutiques dans la sclérose en plaques demeure inconnu, mais il pourrait mettre en jeu la diminution de la migration des lymphocytes causant l'inflammation dans le système nerveux central, soit les empêcher d'atteindre le cerveau. Cela permet de réduire les lésions nerveuses causées par la SP.

Rôle thérapeutique :
Indiqué en monothérapie pour le traitement des patients atteints de la forme rémittente de la sclérose en plaques afin de réduire la fréquence des poussées cliniques et de ralentir la progression de l'incapacité physique.

L'emploi de ce médicament est généralement recommandé chez les patients qui n'ont pas bien répondu à un ou à plusieurs traitements contre la sclérose en plaques ou qui y sont intolérants.

Alemtuzumab (LemtradaMD)

(Solution de 12 mg/1,2 mL pour perfusion IV)

Mode d'action :
Le mode d'action par lequel l'alemtuzumab exerce son activité thérapeutique contre la SP n'est pas entièrement élucidé, mais on pense qu'il pourrait modifier votre système immunitaire normal afin qu'il n'attaque pas autant le système nerveux.

Rôle thérapeutique :
Prise en charge de la forme rémittente de la sclérose en plaques définie par des facteurs cliniques et des résultats d'imagerie lorsque la réponse a été insuffisante aux traitements interféron bêta ou à d'autres traitements modificateurs de la maladie (par exemple, l'interféron bêta).

Interféron bêta-1a (RebifMD)

(Solution pour injection sous-cutanée dans des seringues préremplies, des cartouches préremplies, et stylos préremplis)

Mode d'action :
Il pourrait modifier la réponse du système immunitaire, mais la manière exacte qu'il agit dans le cas de la SP est inconnue.

Rôle thérapeutique :
Traitement de la forme rémittente de la sclérose en plaques (SP) afin de réduire le nombre et la gravité des poussées cliniques, de ralentir la progression de l'incapacité physique, de réduire le recours nécessaire aux stéroïdes, de diminuer le nombre d'hospitalisations pour traitement de la SP, pour réduire le fardeau de la maladie décelée lors des examens par IRM.

Traitement des patients qui ont subi une seule poussée clinique accompagnée d'un processus inflammatoire actif et un résultat anormal d'IRM révélant des lésions typiques de la SP, qui présentent un risque élevé d'évoluer vers une sclérose en plaques cliniquement définie.

Fumarate de diméthyle (TecfideraMD)

(Gélules pour prise orale)

Mode d'action :
TecfideraMD agirait en changeant le mode de fonctionnement du système immunitaire, de façon à l'empêcher d'infliger des dommages supplémentaires au cerveau et à la moelle épinière. La manière exacte dont Tecfidera agit sur la SP est inconnue.

Rôle thérapeutique :
Traitement de la sclérose en plaques rémittente afin de diminuer la fréquence des exacerbations cliniques et de retarder la progression de l'incapacité.

Natalizumab (TysabriMD)

(Solution pour perfusion IV 300 mg/15 mL)

Mode d'action :
Il agirait en changeant le mode de fonctionnement du système immunitaire, de façon à l'empêcher d'infliger des dommages supplémentaires au cerveau et à la moelle épinière.

Rôle thérapeutique :
Indiqué en monothérapie pour le traitement des patients atteints de la forme rémittente de la sclérose en plaques afin de réduire la fréquence des poussées cliniques, de diminuer les lésions cérébrales actives décelées à l'IRM et de ralentir la progression de l'incapacité physique.

L'emploi de ce médicament est généralement recommandé chez les patients qui n'ont pas bien répondu à un ou à plusieurs traitements contre la sclérose en plaques ou qui y sont intolérants.

Posologie habituelle
pour adulte 

Tériflunomide (AubagioMD

(Comprimés oraux pelliculés)

14 mg par jour, par voie orale, pour le traitement de la SP rémittente.

Ce médicament peut être pris avec ou sans nourriture.

Ne cessez pas de prendre ce médicament sans en discuter avec votre médecin.

Interféron bêta-1a (AvonexMD)

(Injection intramusculaire en seringues préremplies et en auto-injecteurs préremplis)

30 μg par injection intramusculaire une fois par semaine pour la SP rémittente ou pour retarder la progression de la SP.

60 μg par injection intramusculaire une fois par semaine pour la SP de forme secondaire progressive et la SP progressive rémittente.

Pour limiter les symptômes pseudogrippaux possibles, il se peut que votre médecin vous recommande de commencer le traitement à une dose peu élevée, puis d'en augmenter graduellement.

Ce médicament est offert en diverses formes. Parlez à votre médecin au sujet de la bonne technique pour utiliser ce médicament.

Interféron bêta-1b (BetaseronMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

0,25 mg par injection sous-cutanée tous les deux jours au même moment (par exemple, l'heure du coucher) pour la SP de forme secondaire progressive et la SP progressive rémittente.

Votre médecin peut vous commencer à une dose plus faible et augmenter progressivement la dose.

Parlez à votre médecin au sujet de la bonne technique pour utiliser ce médicament.

Acétate de glatiramère (CopaxoneMD)

(20 mg/1 mL seringues préremplies pour injection sous-cutanée)

20 mg par injection sous-cutanée quotidienne dans le traitement du syndrome clinique isolé et de la sclérose en plaques rémittente.

Parlez à votre médecin au sujet de la bonne technique pour utiliser ce médicament.

Interféron bêta-1b (ExtaviaMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

0,25 mg par injection sous-cutanée tous les deux jours au même moment (par exemple, l'heure du coucher) pour la SP de forme secondaire progressive et la SP progressive rémittente.

Votre médecin peut vous commencer à une dose plus faible et augmenter progressivement la dose.

Parlez à votre médecin au sujet de la bonne technique pour utiliser ce médicament.

Fingolimod (GilenyaMD)

(Gélules pour prise orale)

Gélule à 0,5 mg par voie orale une fois par jour, toujours à la même heure, pour le traitement de la SP rémittente.

Votre médecin surveillera votre tension artérielle, la fréquence cardiaque et le pouls durant au moins 6 heures après l'administration de la première dose de ce médicament.

Vous devez prendre ce médicament avec un demi-verre d'eau. Il peut être pris avec ou sans nourriture.

Si vous manquez une dose de ce médicament, communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre la dose suivante.

Alemtuzumab (LemtradaMD)

(Solution de 12 mg/1,2 mL pour perfusion IV)

Schéma thérapeutique initial : 12 mg en perfusion intraveineuse de 4 heures par jour pendant 5 jours consécutifs.

Deuxième traitement (12 mois après traitement initial) : 12 mg en perfusion intraveineuse de 4 heures par jour pendant 3 jours consécutifs. Lemtrada est utilisé pour le traitement de la SP rémittente.

Interféron bêta-1a (RebifMD)

(Solution pour injection sous-cutanée dans des seringues préremplies, des cartouches préremplies, et stylos préremplis)

44 μg par injection sous-cutanée 3 fois par semaine pour le traitement de la SP rémittente ou pour ceux qui ont subi un premier événement démyélinisant.

Il se peut que votre médecin vous recommande de commencer le traitement à une dose peu élevée, puis d'en augmenter graduellement la dose à 44 μg.

Ce médicament est offert en diverses formes posologiques. Parlez à votre médecin au sujet de la bonne technique pour utiliser ce médicament.

Fumarate de diméthyle (TecfideraMD)

(Gélules pour prise orale)

240 mg par voie orale deux fois par jour pour le traitement de la SP rémittente.

Votre médecin peut entamer votre traitement à la dose initiale de 120 mg par voie orale deux fois par jour pendant 7 jours avant de passer à la dose habituelle

Il faut éviter d'écraser, de diviser ou de dissoudre la capsule.

La prise du médicament avec de la nourriture peut réduire l'irritation de l'estomac causée par ce médicament. Votre médecin peut vous suggérer de modifier la dose si les effets secondaires sont gênants.

Natalizumab (TysabriMD)

(Solution pour perfusion IV 300 mg/15 mL)

300 mg en perfusion intraveineuse toutes les 4 semaines pendant environ 1 heure pour le traitement de la SP rémittente.

Après la perfusion, votre professionnel de la santé vous gardera en observation pendant 1 heure pour les réactions possibles dues à la perfusion. Il convient de surveiller les patients durant la perfusion et une heure après la fin de la perfusion pour s'assurer qu'ils ne présentent pas de signes ni de symptômes de réactions à la perfusion.

Effets secondaires et
renseignements sur l'innocuité

Tériflunomide (AubagioMD)

(Comprimés oraux pelliculés)

Diarrhée, nausées, grippe ou infection des sinus, maux d'estomac, douleurs abdominales, hypertension artérielle, troubles du foie, engourdissements ou picotements dans les mains ou les pieds, éruption cutanée, résultats anormaux aux tests hépatiques, amincissement ou perte des cheveux.

Parlez avec votre médecin ou un pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires, notamment : hypertension artérielle, infections, fatigue, fièvre, jaunissement de la peau ou des yeux, urine foncée, nausées, perte d'appétit, engourdissement et/ou picotements dans les mains ou pieds.

Interféron bêta-1a (AvonexMD)

(Injection intramusculaire en seringues préremplies et en auto-injecteurs préremplis)

Fréquents :
symptômes pseudogrippaux (fièvre, frissons, douleurs musculaires, fatigue)

Peu fréquents :
dépression, convulsions, problèmes cardiaques, problèmes sanguins, problèmes de foie, problèmes de thyroïde.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Interféron bêta-1b (BetaseronMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

Très fréquents :
éruption cutanée.

Fréquents :
manque de coordination des mouvements musculaires, réactions au point d'injection (par exemple, rougeur ou enflure au point d'injection), symptômes pseudogrippaux (fièvre, frissons, sueurs, fatigue, douleurs musculaires).

Peu fréquents :
dépression ou pensées suicidaires, rétention de liquide (par exemple, enflure des chevilles), crises d'épilepsie, symptômes de troubles hépatiques (par exemple, jaunissement de la peau, fatigue, urine foncée, douleur abdominale), difficulté à respirer ou à avaler, enflure de la bouche et de la langue.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Acétate de glatiramère (CopaxoneMD)

(20 mg/1 mL seringues préremplies pour injection sous-cutanée)

Fréquents :
Réactions postinjection (par exemple rougeur, étourdissements, irritations de la peau, transpiration, douleur thoracique, oppression thoracique, battements cardiaques irréguliers, anxiété, difficulté à respirer, sensation d'oppression dans la gorge, urticaire), changements de la pression artérielle, étourdissements, fatigue, nausées, maux de tête, vision floue, essoufflement, changements de la fréquence cardiaque, douleurs au dos ou dans les articulations, enflure des bras, des jambes ou du visage, dépression, changement de poids, manque d'intérêt pour les activités habituelles, changements de vision, réactions allergiques

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Interféron bêta-1b (ExtaviaMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

Très fréquents :
rétention d'eau (par exemple, enflure des chevilles et des jambes).

Fréquents :
réactions au point d'injection (par exemple, rougeur ou enflure au point d'injection), symptômes pseudogrippaux (fièvre, frissons, sueurs, fatigue, douleurs musculaires), rupture de la peau, éruption cutanée.

Peu fréquents :
crises d'épilepsie, dépression ou pensées suicidaires, troubles hépatiques (par exemple, jaunissement de la peau et des yeux, fatigue, urine foncée, douleur abdominale), difficulté à respirer et/ou à avaler, enflure de la bouche et de la langue.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Fingolimod (GilenyaMD)

(Gélules pour prise orale)

Très fréquents :
grippe, maux de tête, toux, diarrhée, maux de dos.

Fréquents :
sinusite, infections fongiques, étourdissements, migraine, faiblesse, éruptions cutanées, douleurs aux yeux, perte de cheveux, démangeaisons de la peau, perte de poids, vision floue, essoufflement, engourdissement ou picotement, ou dépression.

Ce médicament peut altérer votre capacité à conduire ou à faire fonctionner une machine ou un appareil durant le premier jour de traitement.

Il peut aussi ralentir votre rythme cardiaque, en particulier pendant le premier mois de traitement.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Alemtuzumab (LemtradaMD)

(Solution de 12 mg/1,2 mL pour perfusion IV)

Très fréquents pendant/peu de temps après la perfusion :
éruption cutanée, urticaire, démangeaisons, fièvre, nausées, vomissements, maux de tête, ét

Très fréquents après traitement :
maux de tête, étourdissements, éruption cutanée, urticaire, démangeaisons, fièvre, nausées et vomissements, troubles du sommeil, maux de dos, douleurs articulaires, douleurs dans les bras ou les jambes, infection des voies respiratoires supérieures/toux et rhume, infection urinaire, frissons, maux de gorge ou douleur dans la bouche, sensation de fatigue, ecchymoses, sensation de picotement, diarrhée.

Fréquents :
rythme cardiaque irrégulier, inconfort à la poitrine, brûlures d'estomac, douleur à l'estomac, constipation, grippe, maladie pseudogrippale, toux, douleur ou faiblesse musculaire, douleur au cou, enflure des bras et/ou jambes, herpès buccal (bouton de fièvre), altération du goût, engourdissement , vision floue, dépression, anxiété, difficulté à respirer, éruption cutanée, rougeur de la peau, problèmes de la glande thyroïde, saignements de nez.

Interféron bêta-1a (RebifMD

(Solution pour injection sous-cutanée dans des seringues préremplies, des cartouches préremplies, et stylos préremplis)

Fréquents :
symptômes pseudogrippaux (par exemple, maux de tête, fièvre, frissons, douleurs musculaires, fatigue, nausées), réactions au point d'injection (par exemple rougeur, gonflement, douleur, rupture de la peau, décoloration et inflammation au point d'injection).

Peu fréquents :
atteinte hépatique (par exemple perte d'appétit, nausées, urine foncée), dépression, troubles cardiaques, convulsions, problèmes de thyroïde.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Fumarate de diméthyle (TecfideraMD)

(Gélules pour prise orale)

Fréquents :
bouffées vasomotrices et maux d'estomac (diarrhée, nausées, douleur à l'estomac, vomissements, indigestion).

Les effets secondaires sont plus fréquents au cours du premier mois de traitement et ont tendance à s'atténuer au fil du temps.

Natalizumab (TysabriMD)

(Solution pour perfusion IV 300 mg/15 mL)

Fréquents :
infection de la vessie, mal de gorge et nez bouché ou qui coule, tremblements, éruption cutanée qui démange (urticaire), maux de tête, étourdissements, nausées, vomissements, douleurs articulaires, fièvre, et sensibilité au toucher.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous éprouvez des effets secondaires.

Autres
renseignements 

Tériflunomide (AubagioMD)

(Comprimés oraux pelliculés)

Ce médicament n'est pas recommandé aux femmes qui sont enceintes ou qui sont en âge de procréer et n'utilisent pas une méthode de contraception fiable. Il est également déconseillé chez les hommes qui envisagent de procréer. Le médicament peut causer des dommages au fœtus s'il est pris en même temps et jusqu'à 2 ans après l'arrêt du médicament. Il est également déconseillé aux personnes ayant une maladie hépatique grave, souffrant d'immunodéficience (par exemple SIDA), d'infections actives graves, d'une insuffisance médullaire (par exemple, anémie), et/ou présentant une sensibilité au léflunomide

Aubagio peut causer des problèmes de foie ainsi que des lésions hépatiques graves chez les patients traités avec des médicaments semblables. Le risque de trouble grave du foie augmente si vous avez déjà une maladie du foie ou prenez des médicaments qui affectent le foie.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Conserver ce médicament entre 20ºC à 25ºC. Dans le cas des emballages alvéolés, ne retirer le comprimé qu'au moment de l'utiliser. Dans le cas des flacons, jeter 90 jours après leur ouverture.

Interféron bêta-1a (AvonexMD)

(Injection intramusculaire en seringues préremplies et en auto-injecteurs préremplis)

Ce médicament est déconseillé aux femmes enceintes, car il peut provoquer une fausse couche.

Vous devriez parler à votre médecin si vous allaitez pendant que vous prenez ce médicament.

Avant d'utiliser ce médicament, parlez à votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris des antécédents de dépression, d'anxiété, de troubles de la glande thyroïde, des problèmes sanguins, des antécédents de convulsions, des troubles cardiaques, une maladie du foie, ou si vous prévoyez devenir enceinte.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur. Il peut être conservé à température ambiante jusqu'à une semaine.

Avant d'utiliser ce médicament, laisser reposer à la température ambiante pendant 30 minutes

Interféron bêta-1b (BetaseronMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

Ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse en raison d'un risque accru d'avortement spontané, et chez les femmes qui allaitent.

Avant d'utiliser ce médicament, parlez à votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris des antécédents de dépression, d'anxiété, de troubles du foie, d'épilepsie, de troubles cardiaques, de troubles de la glande thyroïde; avisez votre médecin si vous êtes enceinte, si vous allaitez, ou si vous prévoyez devenir enceinte.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament peut être réfrigéré ou conservé à température ambiante (entre 25-30 ºC) jusqu'à un maximum de 30 jours. Une fois préparé, il doit être réfrigéré et utilisé dans les 3 heures qui suivent.

Acétate de glatiramère (CopaxoneMD)

(20 mg/1 mL seringues préremplies pour injection sous-cutanée)

Ce médicament n'est pas recommandé aux femmes enceintes.

Avant d'utiliser ce médicament, parlez à votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris des antécédents de maladies cardiaques ou respiratoires, de réactions allergiques graves, si vous êtes actuellement enceinte ou allaitez, ou si vous envisagez de devenir enceinte.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur. Il peut être conservé à température ambiante jusqu'à un mois.

Interféron bêta-1b (ExtaviaMD)

(Poudre pour injection sous-cutanée 0,3 mg/flacon)

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les femmes enceintes.

Avant d'utiliser ce médicament, parlez à votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris des antécédents de dépression, d'anxiété, de troubles hépatiques, d'épilepsie, de troubles cardiaques, de troubles de la glande thyroïde; avisez votre médecin si vous êtes enceinte, si vous allaitez, ou si vous prévoyez devenir enceinte.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Il peut être conservé à température ambiante ou au réfrigérateur. Une fois préparé, il doit être réfrigérée et utilisée dans les 3 heures qui suivent.

Fingolimod (GilenyaMD)

(Gélules pour prise orale)

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les femmes enceintes.

Avant d'amorcer votre traitement, discutez avec votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris vos antécédents de maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral, apnée du sommeil, diabète, troubles visuels, rythme cardiaque lent ou irrégulier, affaiblissement du système immunitaire, antécédents de vaccination, varicelle, problèmes de vision, troubles hépatiques, problèmes de tension artérielle, problèmes de cholestérol, problèmes rénaux et problèmes pulmonaires.

Parlez aussi à votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez actuellement des médicaments pour un rythme cardiaque irrégulier ou lent, ou des médicaments pour supprimer le système immunitaire.

Si vous prenez d'autres médicaments en plus de ce médicament, vous devriez en discuter avec votre médecin.

Ce médicament est contre-indiqué chez les patients qui sont exposés à un risque accru d'infections opportunistes et chez ceux qui sont atteints d'une infection évolutive grave, un cancer actif ou une maladie hépatique grave.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Conserver ce médicament entre 15 et 25ºC, dans son emballage d'origine et à l'abri de l'humidité. Garder ce médicament hors de la portée et de la vue des enfants.

Alemtuzumab (LemtradaMD)

(Solution de 12 mg/1,2 mL pour perfusion IV)

Ce médicament est déconseillé aux femmes enceintes.

Ce médicament peut provoquer des maladies auto-immunes graves et les maladies rénales chez les patients.

Ce médicament est déconseillé aux personnes présentant des infections (dont la tuberculose active ou latente, le VIH, des antécédents de leucoencéphalopathie multifocale progressive) ou une malignité active, ou aux personnes recevant un traitement antinéoplasique ou immunosuppresseur.

Votre médecin procédera régulièrement à des analyses sanguines et d'urine afin de déceler tout effet secondaire.

Avant de commencer votre traitement, discutez avec votre médecin de vos antécédents médicaux et de votre risque de développer des maladies auto-immunes ou des infections graves (par exemple, leucoencéphalopathie multifocale progressive).

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur et protégé de la lumière. Ne pas congeler ni agiter les flacons avant l'utilisation.

Interféron bêta-1a (RebifMD)

(Solution pour injection sous-cutanée dans des seringues préremplies, des cartouches préremplies, et stylos préremplis)

Ce médicament est déconseillé aux personnes qui ont une maladie grave du foie, aux femmes enceintes ou qui envisagent de le devenir.

Avant d'utiliser ce médicament, parlez à votre médecin de vos antécédents médicaux, y compris des antécédents de maladies cardiaques, d'insuffisance rénale grave, une diminution importante du développement des cellules sanguines, antécédents d'épilepsie, de dépression, d'anxiété, de problèmes de la glande thyroïde ou hépatiques, si vous êtes enceinte ou allaitez ou prévoyez devenir enceinte.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur. Il peut être conservé à température ambiante jusqu'à un mois.

Fumarate de diméthyle (TecfideraMD)

(Gélules pour prise orale)

Il n'existe aucune donnée probante sur l'utilisation de TecfideraMD pendant la grossesse. Informez votre médecin si vous êtes enceinte ou envisagez de devenir enceinte.

Votre médecin procédera régulièrement à des analyses sanguines et d'urine afin de déceler tout effet secondaire.

Consultez votre médecin avant de recevoir tout vaccin, car ce médicament peut affecter l'efficacité du vaccin.

Avant de commencer votre traitement, parlez à votre médecin des éléments suivants : antécédents médicaux, faible numération lymphocytaire, problèmes de l'immunodéficience, greffes de moelle osseuse, présence d'une infection, maladie hépatique ou rénale, maladie de l'estomac ou de l'intestin, grossesse ou allaitement.

Ce médicament pourrait réduire l'efficacité des contraceptifs oraux. Envisagez l'utilisation d'une méthode contraceptive supplémentaire.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament doit être conservé à température ambiante (entre 15 à 30 ºC) et protégé de la lumière. Conserver les capsules dans leur emballage d'origine.

Natalizumab (TysabriMD)

(Solution pour perfusion IV 300 mg/15 mL)

Il n'existe aucune donnée probante sur l'utilisation de TysabriMD pendant la grossesse. Informez votre médecin si vous êtes enceinte ou envisagez de devenir enceinte.

Ce médicament est déconseillé aux patients immunodéprimés en raison d'une maladie ou de médicaments, et aux patients qui sont, ou ont déjà été, atteints de leucoencéphalopathie multifocale progressive.

Avant de commencer votre traitement, discutez avec votre médecin de vos antécédents médicaux et de votre risque de développer une infection appelée leucoencéphalopathie multifocale progressive.

Renseignements particuliers sur l'entreposage :
Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur et protégé de la lumière.